Peut-on abandonner un traitement d’orthodontie en cours de route ?



Oui, il est possible de suspendre ou d’abandonner un traitement d’orthodontie sur décision du patient, ou de ses parents s’il est mineur. Il est important de bien comprendre les enjeux irréversibles de cette décision.

1. Resté inachevé, le traitement d’orthodontie ne peut pas produire les résultats fonctionnels et esthétiques recherchés. La malocclusion est conservée et le patient s’expose aux risques encourus par une absence de traitement (contractures des muscles de la mastication, troubles des articulations des mâchoires, usures et fêlures dentaires, rétention de plaque dentaire dans les zones de chevauchement)

2. Si on a déjà enlevé des dents pour faire de la place, les voisines risquent de se verser de manière incontrôlée vers les espaces créés.

3. Le résultat partiel obtenu n’étant pas stabilisé, il risque d’évoluer défavorablement dans le temps. Certaines dents peuvent se déplacer vers leur position initiale.

Les traitements d’orthodontie sont souvent longs et, parfois, certains patients se découragent. Mais après avoir pris conscience des conséquences exposées, la plupart de ceux qui avaient eu l’idée d’abandonner leur traitement en comprennent les enjeux et renoncent à leur projet.

Cabinet d’Orthodontie Rozencweig


© 2018 | Tous droits réservés