Faut-il avoir peur de la plaque bactérienne ?


.

Il ne faut pas confondre la plaque bactérienne avec les débris alimentaires. La plaque est une couche microscopique, invisible et très adhérente.

.

La salive dépose une pellicule collante sur toutes les surfaces buccales (dents, gencives, appareils). Sur cette pellicule se fixent en permanence des bactéries. Celles-ci se développent continuellement, tel un bouillon de culture microbienne, grâce aux conditions idéales du milieu ambiant (température, milieu humide, apport nutritif, notamment les sucres). Plus la plaque bactérienne s’épaissit par la prolifération des micro-organismes, plus elle est virulente et dangereuse pour les tissus environnants. La plaque dentaire devient visible sur les dents 12 heures après le dernier repas.

.

Les micro-organismes transforment les sucres en acides qui favorisent la carie. Ils agissent également, par les toxines et enzymes qu’ils produisent, au niveau des tissus de soutien de la dent (gencive - ligament – os) sous la forme de maladie parodontale. 90% des maladies de la bouche sont causées par la plaque bactérienne.

.

Pour déloger la plaque bactérienne il faut pratiquer un brossage soigneux et attentif après chaque repas, tous les jours, en visant à l’éliminer partout où elle se trouve :

•sur et sous les appareils. Ces endroits, d’accès souvent difficile, sont de véritables pièges à plaque.

•sur les cinq faces de chaque dent,

•dans les espaces interdentaires, les sillons, les anfractuosités,

•au ras du sillon gingival,

•sur les gencives,.

Seul un frottement répété, avec une brosse, pendant 3 minutes, parvient à l’éliminer efficacement.

.

La plaque bactérienne est un ennemi masqué et invisible ! Pour voir la plaque, on peut la colorer en suçant une pastille de révèlateur de plaque dentaire. Cecil permet de visualiser les endroits où elle se loge et de comprendre ce qu’il faut faire pour l’éliminer.

Cabinet d’Orthodontie Rozencweig


© 2018 | Tous droits réservés